Vins légendaires

Bourgogne

Avec des vins parmi les plus réputés au monde, la Bourgogne a, plus que toute autre région viticole, su magnifier ses terroirs. Bienvenue au royaume du Pinot noir et du Chardonnay !

Lire la suite

Aucun résultat

Toutefois, ces produits peuvent vous intéresser

 

Une situation idéale

La Bourgogne viticole s’étend sur 230 km entre Auxerre et Mâcon et couvre trois départements du quart Nord-Est de la France (Yonne, Côte d’Or, Saône et Loire). Entre paysages vallonnés et collines escarpées, elle comprend six grandes régions de production : Chablis et Grand Auxerrois, Châtillonnais, Côte de Nuits, Côte de Beaune, Côte Chalonnaise et Mâconnais.

Un berceau historique

Né à l’époque gallo-romaine, le vignoble bourguignon prend son essor au Moyen-Âge, développé par les moines des abbayes de Cîteaux et Cluny. A partir du XIVème siècle, les Ducs de Bourgogne élaborent la première politique viticole de l’Histoire. La Révolution française démantèle les grands domaines de la noblesse et du clergé. A partir de 1859, la vente aux enchères des vins des Hospices de Beaune devient un évènement mondial. Les premières caves coopératives apparaissent en 1920. Plusieurs terroirs de Bourgogne sont reconnus en AOC dès 1936.

Un puzzle géologique

Les vignes s’étendent en coteaux entre 200 et 500 mètres d’altitude, sur une alternance de sols très variés, plus ou moins calcaires, argileux ou marneux. Soumis à un climat plutôt continental, nuancé d’influences méditerranéennes ou océaniques suivant les régions, le vignoble bourguignon redoute particulièrement les gelées printanières fréquentes et les épisodes de grêle.

Les ‘Climats’, une particularité bourguignonne

En Bourgogne, un ‘Climat’ est une parcelle de vignes portant le nom d’un lieu-dit, soigneusement délimitée et nommée parfois depuis des siècles. Chaque Climat est défini par la typicité naturelle de son terroir (sol, exposition, altitude, végétation, conditions climatiques …). Les Climats sont inscrits au Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 2015. 

Deux cépages principaux

Deux cépages se partagent 90% des vignes de Bourgogne : le Pinot noir pour les vins rouges, et le Chardonnay pour les vins blancs. Ils sont complétés par une petite part de Gamay et d’Aligoté, et quelques cépages rares (Sauvignon, César, Sacy, Melon). Les vins sont élaborés en majorité avec un seul cépage, à l’exception du Crémant de Bourgogne.

La Bourgogne en 4 points :

  • 30 000 hectares (4% du vignoble français)
  • 1,5 million d’hectolitres (200 millions de bouteilles)
  • 84 AOC : 33 Grands Crus, 44 appellations Villages et 7 appellations Régionales
  • 59% de blancs, 29% de rouges, 11% d’effervescents, 1% de rosés