Vin mythique

Champagne

Toute l’année, le Champagne fait pétiller les occasions à célébrer, les bons moments à partager, les fêtes familiales … Aux côtés des vins de grandes maisons de Champagne vous trouverez ceux de petits vignerons, non moins brillants. Ils nous ont séduits, découvrez-les ! 

Lire la suite

  • Champagne Louis Roederer - Collection Brut - Coffret 2 Flûtes

    73,50 €

    Champagne

    Chardonnay, Pinot noir, Pinot Meunier,

    Délicat, classique.

    Roederer Collection, nouvelle cuvée phare de l'illustre maison champenoise s'appuie sur une sélection parcellaire poussée, l'assemblage des meilleurs jus du millésime et la complexité des vins de réserve. Nez de fleurs d'acacia, d'agrumes et de...

  • Champagne Perrier-Jouët Grand Brut - Coffret 2 Flûtes

    52,90 € 46,90 €

    Champagne

    Pinot noir, Pinot Meunier, Chardonnay,

    Élégant, complexe.

    Perrier-Jouët Grand Brut se pare de bulles fines pour libérer de délicats arômes citronnés, briochés... annonciateurs d'une bouche complexe. Structurée par une agréable vinosité, elle offre des saveurs de poire, de...

Un vignoble septentrional

A 150 km à l’est de Paris, la Champagne s’étend sur les départements de la Marne, de l’Aube et de l’Aisne, avec quelques hectares en Haute-Marne et en Seine-et-Marne. Ce vignoble de 34 000 hectares aux coteaux vallonnés s’organise en quatre régions bien distinctes : la Montagne de Reims, la Côte des Blancs, la Vallée de la Marne et la Côte des Bar.

Un terroir particulier

Le vignoble est implanté sur un socle crayeux, perméable et riche en minéraux, qui donne sa finesse aux vins de Champagne. Il est recouvert de couches argilo-calcaires, marneuses ou sableuses suivant les régions. Le terroir champenois est soumis à un climat continental et océanique assez rude. Des pluies régulières et de faibles écarts thermiques compensent des gelées fréquentes et un faible ensoleillement annuel.

Une histoire…de bulles !

Les abbayes d’Hautvillers et de Saint-Thierry développent le vignoble champenois à partir du Vème siècle. A l’origine, la production concerne des vins tranquilles qui ont tendance à fermenter dans les tonneaux. Leur mise en bouteilles au XVIIème siècle lance la mode du vin effervescent. A partir du XVIIIème siècle, l’élaboration du champagne se perfectionne, de grandes maisons de négoce sont créées. Dès 1887, le terme de champagne est réservé aux seuls producteurs de la région. La loi de 1927 délimite l’aire de production. En 2015, les « Coteaux, Maisons et Caves de Champagne » sont inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

La méthode champenoise

Cette technique consiste à rendre mousseux un vin tranquille. Une seconde fermentation est provoquée après la mise en bouteille par l’ajout d’une ‘liqueur de tirage’ composée de sucre, de vin et de levures. Après un vieillissement en cave d’au moins un an, les bouteilles sont inclinées et tournées quotidiennement pendant deux mois environ pour que le dépôt de levures glisse dans le goulot. Ce dépôt est ensuite expulsé sous la pression du gaz carbonique et la perte de vin comblée par une ‘liqueur de dosage’ (ou d’expédition). En fonction de la quantité de sucre ajoutée, le champagne est plus ou moins brut, sec ou demi-sec. Quelques rares champagnes sont doux (plus de 50g de sucre par litre).

Des champagnes variés

Les champagnes sont élaborés avec trois cépages principaux : le Pinot noir et le Pinot meunier, raisins noirs à pulpe incolore, et un cépage blanc, le Chardonnay. Ils donnent des champagnes différents selon les assemblages réalisés. De nombreux champagnes associent des cépages blancs et noirs. Le « blanc de blanc » est issu du seul Chardonnay, le « blanc de noirs » du Pinot noir et/ou du Pinot meunier. Il existe aussi du champagne rosé qui peut être issu d’une macération de cépages noirs (le rosé de saignée), ou réalisé par l’ajout de vin rouge au vin blanc, ce qui n’est autorisé qu’en Champagne.